Mon blaze – tissu + imprimante laser (suite!)

Comme promis suite au premier test, je continue mes pérégrinations dans le monde de l’impression sur textile, pour réaliser des étiquettes personnalisées home-made.

♦ La question ♦

Les étiquettes pour flemmarde (tuto en cliquant sur le lien) sont-elle lavables?

♦ Le crash-test 

J’ai suivi ma petite méthode initiale, en appliquant deux modèles d’étiquette sur des chutes de tissus, que j’ai lavées selon mes habitudes, distinguant le blanc de la couleur.

Verdict : l’impression tient moyennement!
L'atelier de rubita // crash test impression textile

L'atelier de rubita // crash test impression textile

 

A 40°C, on oublie!

A cycle délicat et basse température, l’encre dégorge mais l’inscription reste lisible.

J’aime quand même beaucoup ce petit effet ancien.

L'atelier de rubita // crash test impression textile

 

♦ Conclusion du crash test: ni oui, ni non ♦ 

Disons qu’à mon sens, on peut utiliser cette technique :

– si on lave peu l’objet ou le vêtement en question (idéal pour les accessoires),

– si on se restreint à un lavage 30°C ou à froid, et sans faire monter le sèche-linge dans le compte-tour  (gros doute sur l’aspect baby compatible!!),

– si on n’a pas peur de l’effet vintage un peu délavé quand même ;).

 

♦ Précautions supplémentaires ♦

J’ai poursuivi un peu mes recherches sur le net (où beaucoup ont eu cette idée aussi finalement!!), où l’on trouve quelques conseils que je vous livre en vrac :

laver préalablement le tissu pour le débarrasser du trop plein de produits chimiques (utilisés pour l’apprêt => petite minute culture confiture en cliquant sur le lien) , afin que l’encre pénètre mieux. Globalement les bonnes élèves de la couture (pas moi donc!) lavent systématiquement leurs coupons.

– pour fixer l’encre d’une imprimante jet d’encre, certains conseillent plutôt d’attendre quelques heures avant de repasser. Pour une laser, c’est confirmé, la chaleur fixe le toner donc je préfère continuer à le faire rapidement après impression.

– faire tremper le tissu imprimé dans du vinaigre blanc pendant un quart d’heure sans frotter . Pourquoi pas?!

– pour un meilleur rendu, maximiser le contraste du motif : mettre en gras les écritures, et éventuellement saturer les images dans un logiciel de retouche photo ou dans le traitement de texte.

 

♦ Pour la suite ♦

Je pense quand même utiliser ces étiquettes telles quelles pour les accessoires et les habits qui peuvent se contenter du 30°C,car j’adore le fait de pouvoir créer son message comme on veut quand on veut !

Je m’en prépare déjà pour tous les enfants à gâter!!

Pour quelque chose de plus pérenne:

– Globalement la technique de l’adoucissant qui conditionne le tissu a l’air la plus efficace – un jour de grande motiv’, je m’y collerai!

– Pour pour un blaze déjà pré-créé, je cherche toujours un site sympa pour faire faire des étiquettes tissées résistant à tout.

 

A bientôt!          

Publicités

2 réflexions sur “Mon blaze – tissu + imprimante laser (suite!)

  1. Pingback: "Un songe était venu voltiger sur son âme" | L'atelier de Rubita

  2. Pingback: Pour mes petits coeurs |

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s