Des poussins pour mon poussin : urban hoodie!

J’ai vaincu le jersey!!! Pas tous les jerseys, la victoire n’est pas totale, mais enfin quand même:  pour la première fois, j’ai aimé coudre du tissu mailles. Sans pester, sans défaire, refaire, improviser, rerâler.

J’ai suivi tous les conseils  – abaisser la tension, choisir un point élastique ou zigzag, utiliser une aiguille spéciale mailles – et il en est sorti ça :

L'atelier de rubita // Urban hoodie

J’avais craqué sur ce modèle chez Catecouture : et voilà donc un chouette sweat pour Maria, modèle Urban unisex hoodie d’Heidi & Finn (sur Etsy). Réalisé ici en taille 18 mois.

L'atelier de rubita // Urban hoodie

Vous l’avez noté, le sweat est devenu gilet. Et oui, parce qu’en choisissant une doublure non maille (une difficulté à la fois siyouplait!), le vêtement a bien perdu en élasticité.

Après une séance d’essayage (pratique d’avoir le petit modèle sous la main) qui a failli virer à la luxation de l’épaule de ma mini ou presque, j’en ai conclu qu’il fallait maintenir l’ouverture.

L'atelier de rubita // Urban hoodie

Aucun bouton du stock ne convenait (et pourtant, j’aime tellement les boutonnières depuis qu’elles sont au-to-ma-tiques!!). Solution de flemmarde : les pressions KAM.

Je ne suis pas mécontente d’avoir réussi à recaser ce jaune affreux (lot de pressions qui allait avec l’achat de la pince). Le coton de la doublure est assez épais et maintient suffisamment les pressions. Pas de renfort donc.

L’amoureux, critique de mes coutures à ses heures (mouahahaha), a tenu à souligner cet effet « acidulé aux tonalités techno-pop ». A base de popopopop!

L'atelier de rubita // Urban hoodie

Toujours les étiquettes home-made, signées Maman pour Maria, assorties ici d’une touche d’orange.

L'atelier de rubita // Urban hoodie

Le molleton jogging vient du magasin Eurotissu (un sacré bon plan, beaucoup de choix et de bons prix!), un vrai bonheur à coudre.

L'atelier de rubita // urban hoodie

Pas de rajout de molleton sur les manches (trop trop serré de faire la couture pour une manche si étroite!) : un simple ourlet faisant ressortir la doublure.

♦♦♦♦♦

Avalanches de photos portées

L'atelier de rubita // Urban hoodie

L'atelier de rubita // Urban hoodie

Attention : je confirme que ce modèle taille petit!

Le 18 mois pour Maria qui porte du 12 mois habituellement, n’est pas large du tout : il lui va tout juste.

L'atelier de rubita // Urban hoodie

L'atelier de rubita // Urban hoodie

L'atelier de rubita // Urban hoodie

L'atelier de rubita // Urban hoodie

♦♦♦♦♦

Fournitures : 50 cm de molleton léger de chez Eurotissus (magasin de Lisses)  // 50 cm de coton Puffy Bird, collection Patty young pour Michael Miller // pressions KAM du stock // petit ruban corail récup d’une boite de chocolat (et ouuuuais)

Prix de revient : 3,75 € de molleton// 7€ de coton US // 1,20€  => grosso modo 12 euros

♦♦♦♦♦

A l’avenir, pour des projets réussis, je ne lésinerai plus sur la qualité du jersey. Ça change tout!

A moi Ottobre!

L'atelier de rubita // Urban hoodie

Publicités

31 réflexions sur “Des poussins pour mon poussin : urban hoodie!

  1. Ces boutons rendent le tout encore plus charmant. Et technopop soit.
    Bravo pour le jersey, je peux te preter les ottobre, le temps de vider les placards pour racheter du jersey! Bises

    Réponse
  2. Il faut absolument que je retente l’expérience! J’ai fait l’erreur de le faire en coton tout bête et pas en jersey et coupé en taille 6 ans, il est encore trop petit pour un bébé de 2 ans!!

    Réponse
  3. bravo pour cette victoire !!! et jolie avec ça, j’adore ce tissu aux oiseaux sur lequel j’avais craqué lors de mes premiers achats couture, malheureusement, j’avais pris un mini coupon (débutante quoi…) il est parfait pour une doublure technopop :-)

    Réponse
  4. J’adore ce tissu à oiseaux, je viens de le coudre (en couleurs inversées) pour faire une tunique à mon fils. Bonne idée le revers aux manches pour faire un rappel.
    Pour le jersey, je n’utilise que les patrons Ottobre : bien expliqués et assez simples, il y a juste le décalcage des patrons qui est un peu pénible.

    Réponse
  5. Pingback: Blog chéris chéris #2 | L'atelier de Rubita

  6. Pingback: Esprit kimono pour un petit – SWAPidouwap |

  7. Trop trop beau!!! Je kiffe l’association de tissus et les KAM jaunes! Mais du coup je flippe car je pense doubler le mien en coton aussi… Tu me le déconseilles?? Merci :)

    Réponse
    • Merci Yaya! C’est vrai que j’étais pas mécontente d’avoir utilisée les kam jaunes fluo! Pour la doublure coton, je dirais sans problème mais il faut prévoir une (voire deux??) tailles supplémentaires. Pour ma version gilet je n’ai pas eu de pb à l’enfilage mais par contre les manches rendaient un peu étroites, surtout sous les bras. Maria ne l’a pas porté très longtemps au final. Dommage. J’irai voir avec plaisir ta version! Rdv au sew along

      Réponse
  8. Pingback: Roulez jeunesse! Le bis du Duffle Coat |

  9. Pingback: Ça molletonne! |

  10. Pingback: Good morning… 2015! |

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s